Médaillon Michel SCHWEBEL

Michel SCHWEBEL

  • Adhérent Maison des Artistes,

  • Membre de l’Association ERYA

Michel SCHWEBEL vous décrit sa démarche artistique ainsi qu’une partie de son parcours suite à la présentation de ses oeuvres.

Démarche artistique :

« Divagations géométriques » :

A la recherche de la structure

 

Michel Schwebel est entré dans l’abstraction à travers « Rouille », une série de toiles se saisissant de  la couleur dans les sursauts et les camaïeux de sa dégradation. De la rouille au rouge, il n’y avait qu’un pas. Essentialisant les teintes, le peintre a poursuivi son itinéraire conceptuel en intégrant la ligne droite et le noir, dont la force s’impose à lui lors d’une exposition consacrée à Pierre Soulages. La série « Rouge et Noir » lui ouvre ainsi la voie à l’abstraction géométrique, aux rencontres brutes des lignes et des teintes absolues. Et après ?, s’interroge l’artiste. Cette fois, c’est Kandinsky, avec son ouvrage Point et ligne sur plan, qui éclaire son questionnement. Dans cet essai, l’initiateur de l’abstrait analyse les formes géométriques à l’œuvre dans toute peinture et les effets sensibles que « point » et « ligne » suscitent dans le regard de chacun. « Divagations géométriques », série exposée cet automne à la Cour des chaînes, tient sa source de cette réflexion.

Si l’on s’en tient à l’étymologie, « divaguer » c’est errer çà et là.  La divagation est ici multiple.

Elle est d’abord l’exploration du peintre, en balade dans les champs de la forme. La recherche géométrique est en effet le fil conducteur de cette série dans laquelle chaque toile naît de plans régis par le nombre d’or. Loin d’une perspective impressionniste, la peinture de Michel Schwebel répond à un besoin de construire. Trouver « le point d’ancrage de chaque élément », organiser une harmonie des surfaces, permettre à chaque forme de « tenir », d’interagir avec les autres, faire en sorte « qu’elles ne tombent pas », voilà le cheminement de l’artiste pour qu’existent ensemble ces figures. La structure est sans conteste le nœud de ce cycle. Les toiles y sont pensées par suites de trois, où trapèzes, cercles ou autres triangles progressent, éclatent ou se rapprochent à partir d’une forme première dans laquelle toutes pourraient être contenues.

 

L’exploration se poursuit et se teinte d’une dimension artisanale. La mise en place sur la toile des figures planes, le cercle par exemple, nécessite des outils que l’artiste se plaît à concevoir. Découpages, maquettes, instruments de traçage, la géométrie s’incarne dans l’espace physique de l’atelier avant d’advenir dans l’espace de la toile.

 

L’incursion abstraite (faudrait-il dire l’excursion ?) est aussi celle de la couleur qui participe de la structure. Aux formes essentielles répondent les couleurs primaires. L’acrylique nue, telle que sortie de son tube, donne à chaque figure son entièreté, sa vibration tandis que le noir, si présent auparavant, n’intervient plus sur certaines toiles que comme force de soutien pour maintenir l’unité de la construction.

 

La divagation est enfin celle du visiteur, de son regard, qui interroge le tableau et lui donne sens. Ici une fenêtre ? Là un bateau ? Que cela représente-t-il ? Et faut-il que cela représente quelque chose ? La déambulation dans l’exposition devient, elle aussi, exploration, réveillant nos interrogations et notre imaginaire, nous stimulant par les heurts harmoniques des lignes et de couleurs intraitables.

 

Qu’on ne s’y trompe pas cependant : ces « divagations géométriques » demeurent une promenade libre, distanciée, où le peintre se pose avec simplicité en artisan de la forme et s’offre la souplesse du vagabondage dans les rigueurs de la ligne.

Marie ANTOINE (Octobre 2018)

Expositions en France et à L’Etranger :

(liste complète sur demande)

 

2021

  • Sentheim Gare aux Artistes

2020 

  • Brunstatt Ateliers Ouverts 21èmeédition
  • Metz 19èmeBiennale Conseils départementaux de Lorraine

2019

  • Salmaise Evasions de la Peinture (août 2019)
  • Bergheim Ancienne Synagogue (septembre 2019)

2018

  • Brunstatt Ateliers Ouverts 19èmeédition
  • Mulhouse Cour des Chaînes (exposition personnelle)

2017

  • Brunstatt Vide atelier avec Nathalie Meyer céramiste
  • Brunstatt Portes Ouvertes
  • Zillisheim Vireedart – ateliers ouverts –

 

En continuant votre visite de ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer