Lina.
Lina.

L’impression idéale de cette oeuvre s’effectue sur aluminium pour un rendu profond. Cela est susceptible d’amener le délai de livraison à trois semaines pour votre entière satisfaction. 

Lina (30x30)

Par

Angela BLANC.

 

Oeuvre numérique.

 

30cm x 30cm.

 

Tarif, frais de port offerts :

240 euros.

 

  • “More is more !”

  •   Ce n’est pas parce que je ne comprends pas le principe, l’intérêt et la difficulté de synthétiser pour arriver à “Less is more”.

  • Mais je ne peux pas être minimaliste.

  • Surtout en ce qui concerne la couleur.

  • Parce que même si j’essaie de m’imposer une certaine restriction d’une gamme chromatique modérée, je succombe à la tentation à chaque fois, sans honte ni état d’âme, cherchant un contraste, nourrissant le chaos, inaugurant la fête.

  • Tout ce que je fais, c’est remplir le vide. L’intérieur et l’extérieur.

  • Peut-être est-ce parce que je suis sud-américaine ? Peut-être à cause de mes ancêtres précolombiens ? Je ne me pose pas vraiment la question. Je me laisse porter.

  • Peut-être … Mais, en secret, j’aime le punk délirant de Pedro Almodovar et ses femmes vêtues de textiles improbables.

  • J’adore le luxe de Gustav Klimt qui m’immerge dans l’or. J’aime le maximalisme de Gaudi et la disparition des angles droits.

  • J’aime les textiles africains, les Indiens, les Mexicains et les femmes qui les habillent, les panaches Sioux et la danse autour du feu.

  • Et bien sûr, les souvenirs : les magasins d’artisanat, la foule, les oiseaux, les fleurs, le plateau de fruits sur la table à manger …

  • Notre luxe est l’exubérance multi-couleurs. Pourquoi choisir si je peux tout avoir ? Comme un perroquet, j’ouvre mes ailes et les secoue dans le vent, et du mouvement sort une aura de couleurs, éclairs, contrastes.

  • Ma peinture est une imitation du bonheur.

  • Le bonheur est une table pleine de gens autour de laquelle on peut voir deux personnes assises sur la même chaise, des enfants sur leurs genoux juste pour être ensemble.

  • C’est aussi traverser la Cordillère des Andes dans une 4L pleine de cousins, sans ceinture de sécurité, heureux et insouciants. C’est de voir sa mère apparaître à l’intérieur d’une foule après avoir traversé l’Atlantique pour venir nous voir et voir aussi les autres grand-mères de toutes les couleurs qui embrassent leurs petits-enfants dans la porte d’un aéroport.

  • Chaque moment est un mélange de couleurs.

preloader